« Luther » une série British qui décape

Cet article a été écrit par Sergent Tobogo

Date: 27 Sep 2014

Luther

Le capitaine John Luther interprété par Idris Elba (qu’on a vu dans The Wire), que l’on pourrait rebaptisé « capitaine pas de bol » passe son temps à traquer les différents psychopathes de la ville. Avec son instinct hors norme, un sens de l’observation extraordinaire et une compréhension de la psychologique humaine certaine, il est indéniablement un enquêteur redoutable. Mais la poisse ne le quitte plus et les complications tant dans sa vie professionnelle, que personnelle semblent sans limite.

On n’échappe pas ici à quelques clichés qui collent au fameux flic bordeline et maudit, aux méthodes peu orthodoxes, qui contrarie sa hiérarchie et ses collègues, et qui compense par une intuition qui fait mouche à chaque fois. Mais avec Luther on franchie un nouveau cap dans l’immoralité. Ou plutôt devrais je dire dans l’absence de moral et de jugement. Bien que Luther soit un vrai « juste » avec une vraie morale, il se retrouve souvent dépassé par les événements qui l’oblige à quelques compromis. Sa relation avec la troublante Alice par exemple est aussi inattendue que déstabilisatrice pour le téléspectateur. C’est tout le charme de cette série qui repose sur un principe de réalité qui oblige John Luther à faire au mieux en fonction des urgences qui se présentent à lui.

Avec son sens de la justice très personnel, ce flic tout droit sorti d’un bon vieux polar et magistralement interprété, à su capter l’intérêt d’un grand nombre. La fin de la saison 1 nous agrippe pendant 2 épisodes pour nous reposer qu’à la dernière minute.

La série cultive l’ambiance polar et ne semble pas se mettre trop de limite. La violence et le sexe peuvent surgir à tout moment, mais toujours à bon usage. Il ne s’agit pas d’un formatage de l’épisode comme peut le faire HBO, qui oblige le réalisateur à glisser dans l’épisode du sang qui gicle, 1 poitrine à l’air, une mort violente..ect…

La saison 2 et 3 donne un peu dans la surenchère, se confronte à ses limites, et nous surprend un peu moins, mais capitaine « pas de bol » continue de nous séduire par son charisme et ses enquêtes.

Les séries télés sur Sergent Tobogo : Mr and Miss Game of Thrones, Heisenberg

  1. Krikoui

    J’ai beaucoup aimé cette série. Le côté British comme j’aime et un excellent Idris Elba, découvert dans The Wire. Il devient incontournable dans le paysage tv/série/ciné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *