The code : une série à découvrir

Cet article a été écrit par Sergent Tobogo

Date: 16 Mar 2015

The code

On vous avait parlé de « Top of the Lake » il y a quelques temps, une série policière australienne particulièrement réussi, et bien notre coup de cœur de la semaine vient encore des terres australes. « The code » est une mini série de 6 épisodes parfaitement maîtrisée et captivante (diffusée recensement sur Arte).

Le scénario repose sur un grand classique : Une enquête journalistique qui petit à petit nous mène au cœur du pouvoir. On essaye de mettre en lumière une vérité caché au grand public. Des intérêts d’État s’entrecroisent avec des intérêts privés et personnels et nos héros tentent s’apporter au public la vérité et une forme de justice.

Nous suivons l’histoire de deux frères Ned et Jesse Banks. Le premier est journaliste politique. Il connaît et fréquente les coulisses de « l’Hotel Matignon » australien. Une de ses enquêtes va lui conduire sur la piste d’un mystérieux accident impliquant deux adolescents dans le désert australien. Son frère, un pirate informatique surdoué mais présentant un trouble de la personnalité (syndrome d’Asperger), va l’accompagner malgré lui dans cette aventure.

L’intrigue est bien ficelée et les personnages sont très attachants. Une mention spéciale pour l’acteur Ashley Zukerman qui joue le rôle du hacker informatique. Toujours à fleur de peau, il donne aux événements une intensité réelle.

Le contexte australien apporte un peu de fraîcheur. Les codes sont quelques peu différents de ceux que l’on est habitué à voir et le contexte géopolitique, important ici, n’est pour une fois pas centré sur les États-Unis, mais sur l’Asie et le Pacifique.

Alors oui, le scénario n’est pas particulièrement original, tout comme la réalisation clairement inspiré de Breaking Bad, mais l’ensemble est réussi et très efficace.

La particularité repose sur l’utilisation des nouvelles technologies qui est centrale dans la série et la présence de cyber-acteurs capables de déranger les plus puissants, de par leur actions et leurs compétences.

Le scénario abuse parfois de poncifs et de clichés et il vaut certainement mieux ne pas être trop caler en matière d’informatique pour se prendre complètement au jeu. Cracker en 5 minutes le système informatique d’une compagnie puissante très secrète depuis son chez soi avec un simple PC sans préparation préalable n’est pas vraiment crédible. On est plus proche parfois de la sorcellerie que du « hackage ».

Mais la réalisation est très bonne, on a une visualisation général et symbolique de ce que font les personnages sur leurs écrans qui s’affiche en transparence à l’image, visualisation pertinente qui permet de bien comprendre ce que se passe.

Une saison 2 de “The code” est en cours.

 


SOSEO

  1. Krikoui

    Hum… ça donne envie, je vais me pencher sur le sujet rapidement !! Merci El Sergent 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *