La maman de Sangoku

Cet article a été écrit par Sergent Tobogo

Date: 07 Sep 2014

La maman de Sangoku

La maman de Sangoku a été retrouvé

Et voilà, c’est un homme à présent et il fêtera ses 30 ans dans quelques semaine. Le héros du plus célèbre des Shōnen, j’ai nommé Dragon Ball nous bercent de ces aventures depuis 3 décennie maintenant

Ce manga culte c’est encré dans la culture mondiale au même titre qu’un Star Wars ou que d’un Batman.

Il y a eu 42 tomes dessinés pour 250 millions d’exemplaires vendus. Seulement 3 dessins animés ont été produit (Dragon Ball, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT) mais ils occupent les grilles de programmation de façon continue dans le monde entier. C’est aussi plus de quinze long-métrages et plus de 80 jeux vidéos (dont trente environ sont sorties en France).

Le manga créé par Akira Toriyama, célébrera donc l’anniversaire de sa première publication il y a 30 ans, le 3 décembre prochain.

En France, alors que la publication papier n’a été édité qu’en 1993 aux éditions Glénat, le grand public a pu découvrir Dragon Ball en version dessin animé au Club Dorothée dés 1988. Enfin il s’agissait surtout d’enfants, car les adultes pensaient naïvement à cette époque que les dessins animés étaient des produits culturelles pour les enfants. Ce qui les a privé de bien des joies et a permis à des gamins de 6ans de regarder en autre « Ken le Survivant » qui il faut bien l’avoué n’était pas adapté à leur age. C’est Ségolène Royale qui en 1991, avait alerté pour la première fois l’opinion public dans un de ces livres. 6 ans après le Club Dorothée était supprimé de l’antenne sans que personne ne le regrette.

A l’occasion de cet anniversaire, le créateur Toriyama a sorti un manga mettant en scène la maman de Sangoku . Il nous offre la chance de replonger dans son enfance, qui est pour beaucoup comme pour moi, la meilleur période de ce manga.

Les histoires étaient clairement plus travaillé et plus légères, la personnalités des personnages était plus riche et plus complexe.

L’évolution de Dragon Ball, bien qu’elle est connu un franc succès, doit sa popularité au petit Sangoku et aux premiers tomes de la série qui ensuite succomba dans une surenchère commerciale de violence, pour devenir une œuvre de pure science fiction. Les combats sont devenus centrale et l’âme originelle de ce manga c’est effacé. Le dessin également a perdu de sa puissance, les traits sont devenus plus anguleux, et l’ensemble beaucoup moins esthétique.

La plus jeune génération pour qui Dragon Ball Z est un demi-dieu, ne partage sûrement pas ce point de vu. Il s’agit peut être de la rengaine habituelle du vieux nostalgeek : «c’était mieux avant»

Jusqu’à présent on connaissait beaucoup de choses sur le père de Dragon Ball, Baddack, dont un dessin animé lui a d’ailleurs été consacré. Mais jamais nous avions vu la maman de Sangoku. Ce vide ressentie par les fans (et aussi certainement par Sangoku lui même ^^), vient donc d’être comblé dans un nouveau tome publié en avril 2014 au Japon. Il relate la vie des parents de Sangoku sur le planète Vegeta.

Akira Toriyama aurait dit à propos de cette nouvelle histoire «Cela vous semblera peut-être un peu démodée, mais si vous la lisez jusqu’au bout, vous comprendrez beaucoup de chose”.

Autant vous dire que la perspective de retrouver notre petit Son Goku est un vrai plaisir. Reste à savoir à quand une version pour la France.

Des t-shirts autour de Dragon Ball :

Dragon Ball Khaleesi

DragoSaiyann Ball Electro 


Suivez notre partenaire Back to the Geek un blog sur la culture geek

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *