Fermeture de La fraise. C’est dingue !

Cet article a été écrit par raphael

Date: 05 Juin 2014

la fraise fermeture

Ce n’est pas un hoax, La Fraise ferme le rideau définitivement.

Ils ont été les pionniers et ils ont même été les meilleurs à un moment donné. A la surprise générale les dirigeants de la Fraise ont annoncé le 5 juin qu’ils fermaient définitivement la boutique. Alors que le site venait de subir un remaniement profond et qu’une collaboration avec une grosse compagnie avait été mise en place il y a quelques temps. C’est un sacré événement dans le monde du t-shirts. Un mini séisme.

 

Le t-shirt « fun » et personnalisé doit beaucoup à La Fraise. Ils ont su donner une certaine noblesse à l’art de la création graphique sur t-shirt. Leur boutique participative et communautaire avait conquit des milliers de clients. Au fil des années, ils ont réussi à poser leur griffe dans le monde de la mode alternatif. On reconnaissait un t-shirt de La Fraise malgré la variété d’artistes qui agrémentaient le catalogue. Nous pouvions parler d’un humour « fraisien » et d’un style « fraisien ». Ils semblaient éternels et indétrônables, et leur chute est aussi stupéfiante que douloureuse pour tous les amoureux de « beaux t-shirts »

 

Bien sur, la refonte du site avait été grandement critiquée par la communauté de graphistes qui participaient aux concours de design organisés par La Fraise, mais de là à imaginer une fermeture, il y avait un gouffre. Le fonctionnement était devenu trop complexe et beaucoup des créas qui faisaient la richesse de cette boutique ont lâché l’affaire. La nouvelle formule proposée, bien qu’extrêmement séduisante graphiquement, était bizarrement complexe et peu intuitive. Il y avait une volonté évidente de simplifier graphiquement l’apparence pour aller vers un rendu plus moderne et d’avantage compatible avec les tablettes mais la fonction du concours est alors devenue incompréhensible. Nouveaux et anciens visuels venaient se mélanger dans une galerie de vote à part, puis d’autres se retrouvaient dans une succursale du concours, avant de basculer dans la galerie principale. A cela venait s’ajouter une considération de temps (nouveau visuels, visuels des 3 derniers jours, visuels de la semaine dernière…..), le tout donnait une bouillabaisse incompréhensible, même pour le badaud chargé de la meilleur volonté et patience du monde.

 

Les choix éditoriaux des derniers mois également ont été remis en cause par beaucoup. On a retrouvé en boutique des t-shirts, qui il y a quelques temps auparavant, n’aurait jamais eu leur place chez La Fraise. Ils ne collaient pas à l’esprit du fruit rouge. Ces choix ont-ils participé à la chute ou bien était ce déjà une tentative désespérée pour redresser la barre ?

 

A en croire Michael Johannes le mal était assez profond et pas d’aujourd’hui. La baisse des ventes de t-shirts était constante depuis plusieurs années. Et à aucun moment, ils n’ont été en mesure d’inverser la tendance.

 

Quelles qu’en soient les raisons, sûrement un peu de tout ça, on ne peut que s’attrister de la disparition de ce fer de lance de la vente de t-shirt en ligne. De nombreuses boutiques de t-shirts originaux se sont clairement inspirées de La Fraise. Peut ont résister aussi longtemps qu’elle au déploiement des grands groupes?

 

Aussi emblématique soit-elle, elle avait su conserver un esprit artisanal, et le business ne semblait pas l’emporter sur l’aspect créatif. Ils étaient devenus au-delà des frontières de l’hexagone, une référence incontournable en matière de t-shirt de qualité et d’impression originale.

Faut-il voir dans cette chute, la main mise sur le marché de la part des « grandes surfaces de t-shirts » (nous ne citerons pas de nom pour ne pas leur faire de publicité) qui proposent des prix toujours plus bas avec un choix de dessins toujours plus grand? La qualité, l’éthique et la créativité ne pèsent bien lourd par contre. Le plagiat et le médiocre s’y côtoient aisément, mais leurs forces de ventes leur suffissent à dépasser cela. Un peu comme les artisans boulangers ou bouchers qui font face aux grandes enseignes du type Leclerc, Auchan ou Carrefour. Tout le monde convient que c’est meilleur chez eux, mais peu y font leurs emplettes.

 

Pour résister à la domination de ces compagnies, La fraise avait tenté le pacte avec le diable il y a peu et avait signé un partenariat avec l’une d’elle. Cela n’aura pas suffit à la sauver…

 

La Fraise est morte, vive La Fraise !!!

 


retour à la boutique de tee shirt geek

  1. Krikoui

    Une bien mauvaise nouvelle pour la création, les graphistes et les employés de ce fruit rouge…
    Ça va me manquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *