« Foxcatcher » ou la perfection

Cet article a été écrit par Sergent Tobogo

Date: 09 Fév 2015

Foxcatcher

Le dernier film de Bennett Miller, le réalisateur notamment de « Truman Capote », n’est pas un simple biopic sur l’étrange rencontre d’un champion de lutte libre et d’un milliardaire américain. Foxcatcher nous hisse au sommet du 7eme art sans même nous prévenir.

Foxcatcheur n’a pourtant rien de séduisant sur le papier. Une histoire autour de 2 frères médailler au jeux olympiques en lutte libre dans les années 80, jouait par des acteurs inconnus ou secondaire. On a vu plus sexy. Qui connaît ou s’intéresse à ce sport disgracieux (très proche de la lutte gréco-romaine), ou qui connaît quelqu’un qui y porte un intérêt ? Peu de gens pour sur.

Un premier handicape pour ce film.

Qui connaît Channing Tatum ou Steve Carell les 2 acteurs principaux? Cette fois Miller n’a pas prit de tête d’affiche célèbre pour porter son film comme dans ces réalisations précédentes (Brad Pit dans « Le stratège) ou Philip Seymour Hoffman dans « Truman Capote »), comme si l’austérité du scénario ne suffisait pas pour risquer de détourner les spectateurs de son long métrage.

Mais voilà, ces quelques considérations sont balayer dés les premières minutes.

La psychologie des personnages dépeints par Miller est passionnante. Chacun semble plus vrai que nature. Loin de tous les clichés, il nous faut un certain temps, pour ne pas dire tous le film pour comprendre qui ils sont et qu’est ce qui les animent. Derrière les masques, les failles apparaissent, l’humanité s’exprime, dans toute sa beauté et son horreur.

La relation entre les deux frères est extrêmement forte. L’aînée est un homme équilibré bien dans sa vie et dans sa tête. Le second, est un homme en « lutte » contre lui même et son passé familiale. Seul, peu social, peu aimable et limité intellectuellement, il bénéficie de l’amour inconditionnel et bienveillant de son grand-frère. Son objectif est de décrocher une nouvelle médaille au JO de Seoul et cela malgré un manque de moyen évident. Le 3eme personnage, le milliardaire et mégalomane John Dupont, issu d’un famille aillant fait fortune grâce à la guerre civile américaine notamment, va venir perturber cette relation et leur vie.

Les acteurs sont incroyable et ils incarnent à la perfection leur personnage. La caméra et le scénario (tiré de faits réels) réalisent également un sans fautes. Les défauts Foxcatcher, s’ils y en a, nous ont échappé.

 

 


Un site geek à découvrir : Blog Band of Geeks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *